L’Inde devrait faire activement la promotion de l’harmonie religieuse (le Dalai Lama, conférence bouddhiste)

L’Inde devrait faire activement la promotion de l’harmonie religieuse (le Dalai Lama, conférence bouddhiste)

Source : Phayul.com

Par Tenzin Monlam

DHARAMSHALA, 17 mars : Il est temps pour l’Inde de prendre activement l’initiative de promouvoir l’harmonie religieuse, particulièrement dans ces régions où la religion pose problème, a dit le chef spirituel tibétain en exil, Sa Sainteté le Dalai Lama lors de l’ouverture d’une conférence internationale de 3 jours sur le bouddhisme aujourd’hui à Rajgir.

« Depuis plus de 1000 ans, l’harmonie religieuse existe en Inde selon le concept d’Ahimsa. Aujourd’hui, le monde entier est interdépendant en raison de la mondialisation de l’économie et de la technologie. Aussi, dans de telles circonstances, nous, les Indiens, devons à présent partager nos valeurs traditionnelles avec le monde afin d’en faire bénéficier l’humanité » a-t-il dit tout en réitérant sa foi d’être un fils de l’Inde.

Le chef spirituel tibétain a déclaré que l’harmonie religieuse est essentielle car tuer au nom de la religion est toujours d’actualité dans le monde.

« Les grandes religions peuvent afficher des différences en matière de philosophie, mais elles portent toutes un message d’amour et il est impensable de voir la source de la compassion devenir la source de la violence. Si le médicament devient poison, alors il n’y a pas d’espoir » a dit le leader octogénaire lors de la conférence intitulée « La pertinence du bouddhisme au 21ème siècle ».

Mettant l’accent sur l’importance de se concentrer sur le véritable bonheur sur le long terme, le Dalai Lama a avisé que le bonheur basé sur les sens est de courte durée, et que le développement du mental est la clé du véritable bonheur sur le long terme

Le chef spirituel octogénaire qui est à la tête ou se produit dans différents événements de par le monde a toujours prôné la nécessité d’introduire l’ « éthique séculière » dans l’éducation moderne, qu’il pense non adaptée à apporter la paix en se focalisant sur les valeurs matérielles. Il a suggéré qu’un programme d’éthique séculière, basé sur les mérites scolaires, soit inclus dans l’éducation moderne quelle que soit son origine.

A la conférence dont l’objectif était de répondre aux menaces et aux défis sans précédent auquel est confronté le monde contemporain, et de développer une réponse bouddhiste unique, le Dalai Lama a suggéré d’employer l’ancienne psychologie indienne pour contrer les crises émotionnelles.

« Dans le monde d’aujourd’hui, il y a des crises, des crises émotionnelles, et la réponse n’est pas dans les drogues, les tranquillisants ou l’alcool. Pour y trouver une solution, nous devons prendre conscience que la crise est au niveau du menatl et que la contre-mesure devrait venir de l’esprit. Aussi, je pense que la psychologie indienne est tout à fait pertinente dans le monde actuel ».

Le Président indien, Pranab Mukherjee, doit assister au dernier jour de la conférence le 19 mars.

Photos : Sa Sainteté le Dalai Lama avec le Dr Mahesh Sharma, ministre d’Etat pour la culture et le tourisme, allumant la lampe de cérémonie à l’inauguration de la conférence bouddhiste internationale de Rajgir le 17 mars.
Photo-Ministère de la Culture