UCL Woluwe : rencontre interreligieuse avec le Dalaï Lama

 UCL Woluwe : rencontre interreligieuse avec le Dalaï Lama

Publié 12 septembre 2016

 

www.cathobel.be / par anne-francoise

Le Dalaï Lama était ce 12 septembre matin au centre d’une rencontre interreligieuse dans les locaux de l’UCL. Mgr De Kesel, Salah Echallaoui, Steven Fuite et le grand rabbin Guigui l’entouraient pour un échange animé par Hadja Labib.

Le grand maître spirituel du bouddhisme avait souhaité lui-même rencontrer des jeunes du pays. Il a été reçu avec grand enthousiasme par les étudiants issus du secondaire, catholique et public, et de l’enseignement universitaire, en présence de membres du personnel de l’Université et des cliniques st Luc, dans l’auditoire Simonart. Les maîtres mots de la matinée étaient « Amour, Compassion et Altruisme », thème principal développé par le Dalaï Lama. Il a encouragé les jeunes à dépasser la culture matérialiste pour développer les vraies valeurs, à recevoir et à cultiver au sein de toute leur formation pour un monde meilleur. « Et si vous avez des convictions religieuses ou philosophiques, développez-les et donnez-vous entièrement« , dans le respect des autres religions qui au moment de la mondialisation ont supprimé les frontières. Mgr De Kesel a insisté sur la rencontre entre les religions, et la fraternité qui se vit déjà entre les responsables religieux en Belgique, en particulier, en ce jour, la fête du Sacrifice, fête de la rencontre et de la Paix pour les musulmans.

Un des thèmes développés fut celui des religions qui pourraient être source de guerre. Le Dalaï Lama comme d’ailleurs Salah Echallaoui ont insisté pour dire que l’instrumentalisation de la religion par des terroristes n’est en rien à mettre au compte des religions. Pour lui, toute religion vraie est au service de la Paix et de l’Amour. Le Dalaï a regretté que les nations n’avaient pas toujours tiré les leçons de l’Histoire quand au XXème siècle, il y avait eu près de 200 millions de morts, victimes de guerres dans le monde. Et Salah Echallaoui de condamner une nouvelle fois les exactions commises par Daesh au nom d’une religion par « des hommes qui ne vivent pas la religion de ‘la Paix et de l’Amour’ « . Pour faire évoluer le monde, il importe au Dalaï Lama, rejoint en cela par tous les invités, d’augmenter les qualités de cœur de tous pour une vie plus harmonieuse, en dépassant les valeurs matérialistes. A chaque intervention du Dalaï Lama, qui parlait en anglais, ses propos étaient traduits par Mathieu Ricard. Sur le dialogue entre sciences et foi, tous se sont accordés à séparer les registres et à reconnaitre que l’un ne pouvait dicter sa vérité à l’autre, tout en montrant à quel point la religion bien vécue, ou la méditation, pouvaient contribuer au Bien. Les avis entendus sur place étaient unanimes : une rencontre qui a dépassé les espérances et qui a grandi en Humanité et en spiritualité les participants.