La 3ème Edition du Salon de la Culture Tibétaine à Paris

La 3ème Edition du Salon de la Culture Tibétaine 2011Festival culturel du Tibet 15 et 16 mai 2010

La 3ème Edition du Salon de la Culture Tibétaine à Paris

Thursday 28 April 2011, by Communauté Tibétaine // Salon Culture

Le Préambule.

La Communauté Tibétaine de France et ses Amis ont l’honneur d’annoncer le parrainage du troisième salon de la Culture Tibétaine par Madame Jacqueline Eustache-Brinio, Maire de Saint Gratien, Conseiller régional d’Ile-de France, Chevalier de la Légion d’Honneur.

Le Salon aura lieu les 30 avril et 1er mai 2011 à la Pagode du Bois de Vincennes. Métro ligne 8, Porte dorée
Ce salon de la Culture Tibétaine a pour but de faire connaître en France, la Culture du Tibet et de son peuple et de partager avec les Français les valeurs qu’elle véhicule à travers ses multiples aspects.

Au programme des 2 jours:
Réalisation d’un Mandala tibétain de sable. Son éminence Trigane Rinpoche va réaliser ce mandala tibétain et il a été reconnu par Sa Sainteté le Dalai Lama comme étant la réincarnation de Trigane Rinpoche précédent. Il a fait tout ses études philosophiques du Bouddhisme dans le monastère de Drepung Gomang dans le sud de l’Inde et désormais il commence à prodiguer des enseignements en France.

Dans cette tâche de réalisation du Mandala, il sera accompagné par Geshe Dakpa Tsondue la qui a fait ses études philosophiques du bouddhisme à l’école dialectique de Dharamsala. Geshe Dakpa Tsondue la donne des enseignements au Centre Kalachakra à Paris.

Conférences-Débats
Projections de films suivies de questions-réponses.
Restauration continue;
Spectacle de chants et danses du Tibet, Par les groupes artistiques de CTF et les élèves de l’école de Palyone.
Démonstration de calligraphie tibétaine ainsi que l’exposition des Thangkas sera assura par monsieur Kalsang Wangchuck, un artiste peintre tibétain. Il a fait ses études de beaux Art au Monastère Tashilunpo au Tibet pendant 6 ans. le style de peinture dénommé Tsang Dri parce que son maitre était né à Shigatse dans la vallée de Tsang au Tibet central. Il a travaillé après avoir accompli ses études en tant que dessinateur et il a réalisé des Thangkas, des peintures décoratives sur des murs, sur des meubles et des Mandala tibétain de sable. Vous pouvez consulter ses oeuvres sur le lien suivant: kalsangwangchuck.blogspot.com
Vente d’artisanats tibétains.
Dissolution du Mandala dimanche soir .

Samedi 30 avril 2011

10h00 : Prière de Sangsol (Une offrande de la fumée).

11h00 : Madame Jacqueline Eustache-Brinio, Maire de la ville de Saint Gratien, Parrain de la 3ème édition du salon de la Culture tibétaine, va inaugurer cet événement.

11h30 : projection du Film, « Mon ami Jordhen ».
Script écrit et réalisé par monsieur Kelsang Tsering Khangsar. Langue ; La version originale est en Tibétain et les sous titrages sont en Anglais. Durée 26 minutes.

12h00 : Film, « Kokonor – Un Lac en Sursis », durée 53 minutes.
Réalisateur Dorje Tsering CHENAKTSANG (Jangbu). Le lac salé Kokonor s’étend sur plus de 3000 km2, à une altitude de 3200 mètres, dans la province tibétaine de l’Amdo. Depuis toujours connu comme un , lac sacré, Kokonor, en tibétain Tso Ngonbu ( lac bleu), est devenu dans les années 1960 une célèbre base de recherche militaire accueillant les essais de la première bombe atomique chinoise. Aujourd’hui, Kokonor est une station balnéaire très prisée par les touristes chinois fuyant les chaleurs des plaines.
Chenaktsang Dorje Tsering (Jangbu), réalisateur tibétain originaire de la région, donne la parole aux personnes qui vivent autour du lac : nomades tibétains, parents et enfants, immigrés chinois … Sa sensibilité d’écrivain et de poète réussit à capter l’invisible, l’indicible et fait de ce film un témoignage troublant.
Un autre film, Ani Lhacham est du même réalisateur , et la durée est de 27 minutes.

Pause de Midi

14h30 : Projection du diaporama, « le rêve des uns, le cauchemar des autres ».
Ceci est réalisé par Anne-Catherine Cravatte et Michel Legein.
15h45 : Spectacle de chansons et danses par le groupe artistique de la Communauté Tibétaine ainsi que les élèves de l’école de Palyone.

17h30 : Thupten GYATSO, Président de CTF présente l’état actuel de la situation générale au Tibet ainsi que la situation repressive au monastère de Kirti dans la province tibétaine de l’Amdo en présence de l’écrivain, Elodie Bernard, “Le vol du paon mène à Lhassa”, PARUTION AVRIL 2010 Un voyage de cœur… A l’heure ou le Tibet connaissait un nouvel épisode terrible de répression, après le soulèvement de 2008, Elodie Bernard, tout juste âgée de 24 ans, ose embarquer à bord d’improbables bus, de camions et parcourir le pays des neiges du Qinghaï à Lhassa, seule, discrète, attentive.

Malgré la crainte, les rencontres finissent par avoir lieu. Tibétains et parfois Chinois lui confient leurs peines, plus fréquentes que leurs joies, et aussi leur espoir d’une vie apaisée, loin des figures imposées, de l’omniprésence de la police armée et de ses espions. Le choc des paysages, la douceur émouvante des regards, un sens naturel de la protection mutuelle, la curiosité. La jeune française vit une véritable initiation qu’elle retrace avec beaucoup de sensibilité dans un livre passionné autant que passionnant, un road movie sans clichés ni concessions. Finalement repérée par les agents du redoutable Bureau de Sécurité Publique, elle est expulsée vers… Pékin, mais emporte dans sa mémoire ce bouquet que lui glisse un jeune Tibétain, comme pour lui dire “tu seras toujours la bienvenue parmi nous”. Ceux qui connaissent le Tibet y trouveront confirmation de leurs craintes, mais aussi de cet espoir ténu de lendemains meilleurs. Les autres y découvriront un monde, à mille lieues des stéréotypes de la propagande chinoise, qui développe une capacité de survie inimaginable.Un témoignage à lire absolument. En échappant autant que faire se peut à la colère ou à l’amertume. Jean-Paul Ribes

Dimanche, 1er mai 2011

10h30 : Projection du film « l’Enfant volé, le 11ème Panchen Lama » Un film de Ludovic Segarra
2005 – France – 53 minutes – DV Cam
Gedun Choekyi Nyima est le plus jeune prisonnier politique du monde… Il est le onzième Panchen Lama, l’un des plus hauts dignitaires du bouddhisme tibétain. Parce que le Dalaï Lama l’a reconnu comme la réincarnation de la prestigieuse lignée des Panchen Lama, le Gouvernement Chinois l’a enlevé avec sa famille en 1995, cela fait maintenant dix ans. Ce film reprend chronologiquement les évènements, avec des archives inédites, dans l’esprit du précédent documentaire : “Tibet, histoire d’une tragédie”, afin de faire comprendre l’enjeu de cet enlèvement et l’avenir du Tibet.
Le peuple tibétain résiste à l’oppression chinoise, depuis un demi-siècle, en puisant sa force dans la religion. Les Chinois en ont pris conscience, alors pour en finir avec le problème tibétain, ils ont décidé de manipuler les traditions religieuses en s’attaquant au choix de la réincarnation du Panchen Lama et par conséquent, au choix du prochain Dalaï Lama, ces deux lignées religieuses étant indissociables.

11h45 : Projection du film, “L’art de guérir”, un film de Franz Reichle avec Dr. Tenzin Choedak, Médecin personnel de Sa Sainteté le Dalai Lama.
“L’art de Guérir” traite de l’une des médecines les plus remarquablement élaborée. Les ouvrages de référence, le Gyushi ( Quatre Tantras) daté du 12ème siècle. La Médecine tibétaine est une médecine holistique, qui soigne les maux tant physiques, psychiques que spirituels. Les remèdes sont tirés d’herbes, de racines et de minéraux. Cette médecine est particulièrement efficace dans les cas de maladies chroniques, là où la médecine occidentale s’avoue fréquemment impuissante. Ce film nous emmène en divers endroits du monde, auprès de scientifiques, de médecins et de patients qui étudient, appliquent et utilisent la médecine tibétaine. “La Médecine tibétaine fait (enfin) l’objet d’un long métrage. Beau et indispensable”. (le matin) “on est plongé dans un monde different qui nous interpelle. On sent que cet art de soigner éloigné du nôtre, qui peut sembler artisanal, repose sur des connaissances et une sagesse éprouvée”.
Durée approx. 90 minutes. Couleur. version originale sous-titré en français.

Pause de Midi.

15h00 : Spectacle de chansons et de danses du Tibet par le Groupe artisitique de CTF et les élèves de l’école de Palyone.

16h30 : Conférence par Dr. Wangdai Tsering et traduit par Thupten Gyqtso sur la médecine tibétaine,“la théorie des Trois Humeurs”.

17h30 : Pratique de Tsok, une prière d’offrande de nourritures, de fruits, fleurs et biscuits etc…

18h00 : La cérémonie de dissolution du mandala Avalokiteshvara présidée par son éminence Trigane Ringpoche accompagné de Geshe Dakpa Tsondue la.

Aidez-Nous à faire connaître cet événement en mobilisant vos réseaux d’amis pour les informer, nous vous en remercions.
Cordialement
Thupten GYATSO, Président de C.T.F.