Chine : un moine tibétain s’immole par le feu.

Chine : un moine tibétain s’immole par le feu

Publié 09h24, le 01 décembre 2017, modifié à 09h41, le 01 décembre 2017   /    source :  Europe 1

Selon deux associations pro-tibétaines, un moine tibétain se serait immolé par le feu pour protester contre la mainmise de la Chine sur le Toit du monde, le cinquième en 2017.

Un moine tibétain s’est immolé par le feu dans le sud-ouest de la Chine, ont rapporté deux associations pro-tibétaines. Selon elles, il s’agirait au moins du 150ème Tibétain à tenter de mettre ainsi fin à ses jours depuis 2009.

Le moine a enflammé ses vêtements. Le moine
, un sexagénaire du nom de Tenga, est mort après avoir mis le feu à ses vêtements dimanche dans la préfecture autonome tibétaine de Ganzi (province du Sichuan), qui a déjà été le théâtre de deux autres immolations cette année, a rapporté jeudi l’association Free Tibet, basée au Royaume-Uni. Interrogées par l’AFP, les autorités ont dit tout ignorer de ces informations.

Consumé sous le regard des passants. Une autre association implantée hors de Chine, Campagne internationale pour le Tibet (CIT), a diffusé une vidéo d’une minute sur laquelle un homme allongé au sol se consume sous le regard de passants, avant que des agents en uniforme interviennent avec des couvertures et un extincteur pour éteindre les flammes. Le moine a crié “Nous voulons la liberté au Tibet” pendant qu’il brûlait, a assuré mercredi CIT, disant ne pas savoir si Tanga avait ou non survécu à ses blessures.

Cinquième suicide en 2017. Selon les deux associations, il est le cinquième tibétain à s’immoler par le feu en Chine depuis le début de l’année et au moins le 150ème depuis le début d’une vague de tentatives de suicides en 2009 pour protester contre la présence chinoise sur le Toit du monde. La majorité de ces tentatives ont été fatales, selon les mêmes sources.