La Chine toujours pas conforme aux accords de désengagement du Doklam

Source : Tibetan Review                                                        Traduction : Tibetan.fr

(TibetanReview.net, 6 octobre 2017) – Selon un media indien en ligne le 5 octobre, près de deux mois après que la Chine et l’Inde se soient mises d’accord pour mettre fin à l’impasse au Doklam, territoire bhoutanais aux confins de l’Etat du Sikkim et du comté tibétain occupé de Yatung, Pékin n’a toujours pas totalement retiré ses troupes.

” Nous espérons qu’ils se retirent” a déclaré BS Dhanoa, maréchal en chef de l’armée de l’air, lors de la conférence de presse annuelle de l’armée de l’air indienne à New Delhi.

Tout en précisant qu’il n’y avait pas d’impasse en tant que telle, Dhanoa a dit que les troupes chinoises étaient toujours stationnées dans la vallée de Chumbi dans la région du Doklam, au sud du Tibet et le long de la ligne de contrôle. “J’attends que les troupes se retirent dans le futur, une fois que leurs exercices dans la zone seront terminés” (hindustantimes.com le 5 octobre).

L’impasse au Doklam remonte au 16 juin, soit 73 jours, avec les medias officiels chinois vociférant quotidiennement sur l’imminence d’une action militaire pour que l’Inde retire ses troupes. Elle s’est achevée juste avant la visite programmée du Premier ministre Narendra Modi en Chine pour le sommet des BRICS.

Alertées par Timphu, les troupes indiennes sont intervenues pour interrompre la construction d’une route par la Chine dans un territoire bhoutanais que la Chine revendique en tant que territoire tibétain. Si elle était construite, la route serait également une menace d’ordre stratégique pour l’Inde.